2009, année de la création de l’association et du spectacle présenté à la Collégiale de Thann: leMistère de St-Théobald

Une nouvelle aventure théâtrale... 

  • Fin 2008, les observateurs extérieurs postés sur la terre ferme n’avaient rien remarqué et  pourtant les « Bâtisseurs », le fier vaisseau réputé dans la Pays de Thann pour la qualité de ses spectacles et animations de rue naviguait en eaux troubles.

 

  • Pour garder la tête haute, mieux valait quitter ce rafiot. C’est dans cette intention que le capitaine, Michel Tschann et quelques anciens membres d’équipage ont quitté la structure qui les avait transportés durant plus de quinze ans.

 

  • Début 2009, ils ont repéré un navire en cale sèche : « Les comédiens de St-Théobald », ils l’ont réhabilité et rapidement ils ont repris le large pour se lancer dans de nouvelles aventures théâtrales.

 

Sur leur feuille de route : « Le Mistère de St-Théobald »…

  • En effet, nos aînés, rassemblés sous la bannière des Comédiens de St Théobald avaient lancé autrefois les « Mistères* de St Théobald »

« C’était à partir de juin 1936, se souvient André Kaemmerlen, invité à l’AG constitutive du 16 janvier dernier, j’avais 14 ans, les jeux du parvis ont repris après la guerre avec le soutien d’un acteur et auteur remarquable, André Lardier et cela jusque vers les années 1955/56 »

 

Quelques anciens thannois ont encore leurs images de gosses plein la tête :  voyageur lorrain porteur d’une sainte relique, le comte Engelhart de Ferrette, fiers chevaliers, humbles bûcherons…des saints, des miraculés , des scènes merveilleuses…tout cela est inestimable !

 

  • Les nouveaux comédiens réunis dans la foulée de l’AG constitutive n’entendent pas ravir ce bien précieux  mais vont perpétuer la tradition des mistères…dans la modestie et le respect de ce lieu sacré : le parvis de la collégiale St Thiébaut

 

  • Avec l’accord de la Ville de Thann et nos engagements, cette renaissance est possible. Claudine Lengert se chargera de diriger nos acteurs. Il faut compter plus de 6 mois pour adapter le livret d’André Lardier et reprendre vers la fin de l’été la tradition des mistères* au pied de la collégiale.
  • De nombreuses compétences, comédiens, techniciens ont été sollicitées mais aussi choristes et musiciens.
  • En 2011, nous pourrons ainsi participer aux festivités organisées par la Ville pour célébrer la fondation légendaire de Thann….

 

* Mistère? Oui... sans y , c’est ainsi que l’on désignait les premiers jeux dramatiques présentés devant le portail des cathédrales

 

 

MARS AVEC L' OEUF EN HABIT DE FETE

 

Les comédiens ont parcouru les faubourgs…Ils ont donné la parade…A grand renfort de tambour

Cocorico ! A l’appel de Joseph, en fier coq perché sur le char de Valério, nos poulettes, Angèle, Martine, Nicole, Francine… suivies par l’ensemble de la basse-cour ont distribué des bouquets décorés d’écailles d’œufs multicolores. 

 

Ensuite derrière l’orgue de barbarie et la calèche en compagnie des oies très fières et des badauds étonnés, nos joyeux volatiles sont allés faire l’œuf au Relais pour animer l’inauguration de la 20ème expo de « L’œuf en habit de fête »

Les danseuses ont rejoint les comédiens…

 

 Pour des danses villageoises et la danse macabre (ronde du roi Karl) enfin pour magnifier l’élévation finale du sanctuaire.

 

Pascale a réuni une nouvelle équipe à Lauw. Sous sa houlette, vingt dames de la vallée de Masevaux sont initiées aux danses du monde. (lire « L’Alsace » du 5 avril) Une partie du groupe va nous rejoindre sur le parvis de la collégiale de Thann et le sommet du Schlossberg.

 

Des nouveaux renforts très enthousiastes, pour notre association dont les effectifs atteignent à présent 127 membres.

 

 

AVRIL LE MISTERE DE ST THEOBALD SE PREPARE

  Dans un local mis à disposition par la Ville de St Amarin, tous les lundis, Nicole, Armelle, Fernande, Jeannine, Angèle…ajustent le pli d’une jupe ou l’encolure d’une blouse. Ces costumes seront portés cet été par les « Tailleurs de rêves « à Kruth Wildenstein et par les Comédiens pour le « Mistère » présenté à Thann.

 

Ce sont pour l’instant d’humbles tenues villageoises compatibles à ces deux spectacles auxquels les Comédiens de St Théobald sont associés. Ces nouvelles pièces confectionnées seront gracieusement mises à disposition pour de prochaines animations organisées dans la vallée. Nos petites mains lancent un appel à toutes les couturières pour compléter les séries à l’aide d’un patron et d’un lot de tissus qui leur sera remis.

 

 

LE CHOEUR EST DIRIGE PAR JEAN PIERRE JANTON

  Trente choristes sont dirigés par Jean Pierre Janton. Les répétitions se déroulent régulièrement les mercredis à 20H dans la salle Paul Schreiber de l’école du Bungert.

 

Au répertoire de la chorale :

  • Gloria (extrait de messe de Gounod)
  • La ritournelle et l' air du roi Karl sur des musiques de Jean Pierre
  • O Lume della Fede, Miserere (Praetorius), Alleluia (Purcell)...
  •  

JUIN JUILLET

 

REPETITIONS SUR LE PARVIS

Le Mistère à la Collégiale... 

 

  Le premier semestre de répétitions (les lundis au Cercle ) s’est achevé. Entre temps, la chorale dirigée par Jean Pierre et les danses préparées par Pascale à Lauw, ont pris le relais. Un premier filage du Mistère de St-Théobald s’est déroulé le 24 juin. 

· La communication par voies de presse, dépliants, affiches s'est déroulée dans la foulée . Un site internet construit par Roland Leicher (Domi-génie) est actif et annonce les réservations qui seront assurées par nos comédiens à l’OT du Pays de Thann à partir du 18 août.

 

· Après les mystères qui planaient sur notre naissance, la Ville de Thann, la Région Alsace et le Conseil général nous accordent leur confiance : les subventions seront versées et les aides des services municipaux très appréciées. Un grand merci aux 50 entreprises ou enseignes de Thann et environs pour leur soutien par les encarts publicitaires sur le dépliant ou le programme.

Sans ces précieux concours, les moyens nécessaires pour illuminer le portail et l’intérieur de la Collégiale ne pouvaient être réunis. 

 Face au grand portail: le mistère dévoilé 

 

Les Comédiens jouent la fondation légendaire de Thann au pied des trois sapins, les miracles…

  

A l’intérieur dans la grande nef illuminée 

 

Chants, musiques anciennes, chorégraphies répandent, près du sanctuaire, une ambiance sacrée, mystique et merveilleuse… 

 

  Que du bonheur !

    

« Divertissement à la fois brillant et intimiste dans la belle lignée des grands spectacles autour de la Collégiale... » DNA 28.8 «  Chargé d’émotion, souvent de ferveur mais aussi d’humour, le spectacle se déroule, agréable, haut en couleur, passionnant... » L’ALSACE 27.8.

 

  Au début, il y avait de quoi douter: nous sommes parti à zéro avec comme seules armes, une troupe en lambeau issue des anciens tréteaux bâtisseurs mais en quelques mois une centaine de costumes ont été confectionnées. D’autres acteurs, un groupe de danseuses réuni par Pascale, les choristes de Jean Pierre sont par la suite venus en renfort.

  • Le professionnalisme de Claudine Lengert et des techniciens TSE ainsi que le soutien des collectivités et de nombreuses entreprises ont fait le reste.
  • Avant la générale, tous les obstacles ont été franchis: la chapelle magnifiquement décorée par Bernard, livrée sur le parvis semblait bien chancelante mais elle a été solidement lestée par les services techniques.
  • Les trous de mémoire confrontés au trac et au jeu en direct ont été colmatés.
  • Les chaises livrées par la Ville de Vieux-Thann... régulièrement pliées et dépliées par le Handball Club de Thann enfin durant les huit représentations, les voix des comédiens ont été préservées des nuisances de la circulation par l’intervention de la police municipale.
  •   Au final, plus d’un millier de spectateurs, parmi lesquels d’anciens comédiens de St-Théobald ont assisté à la résurrection du livret d’André Lardier dans la tradition des Mistères. Ils ont découvert les statues du portail et quelques silhouettes de personnages sacrés sur grand écran, ils ont contemplé en habits de lumière, les piliers et les voûtes d’un des plus merveilleux sanctuaires d’Alsace.
  • La joie des participants se lisait sur tous les visages, nos liens se sont consolidés dans les coulisses puis jusqu’à la salle d’honneur de l’hôtel de Ville de sorte ...qu’il y aura toujours un « Mistère » entre nous !

 

 

 

 

L’année 2009, se termine…

 

 

  • Elle a vu naître et grandir notre association

Pour nous, les nouveaux comédiens, dont beaucoup sont d’anciens bâtisseurs, c’était la possibilité de créer une nouvelle troupe, de remonter sur les planches et d’organiser des spectacles de qualité.

Grâce au soutien de la Ville et des collectivités locales nous avons présenté, sur le parvis de la Collégiale, à plus de mille spectateurs, le « Mistère de St-Théobald »...résurrection au cœur d’un bel été d’une authentique tradition culturelle thannoise et une belle réussite !

  • A présent, les feux des projecteurs se sont éteints, mais les liens amicaux se maintiennent dans la simplicité, la convivialité et la sincérité.
  • Quelques semaines auparavant, nous étions nombreux à contribuer au succès de la rando-spectacle jouée sur le sentier du Schlossberg à Kruth-Wildenstein. A l’occasion de la soirée retrouvailles à Wildenstein, une centaine de « Tailleurs de rêves » s’est prononcée pour reconduire une histoire qui retracerait d’une autre manière le passé riche et tourmenté de la haute vallée de la Thur. La décision sera prise par l’ensemble des organisateurs dans les prochaines semaines.

  

  • Sortie à la ferme-auberge « Les Buissonets »

Le passage à l’heure d’hiver n’a pas stoppé nos activités, beaucoup de nos membres se sont investis dans les animations des marchés de Noël : promenade théâtralisée et féerique dans le parc de Wesserling du 4 au 29 décembre, contes au café du cerf avec le cercle St-Thiébaut, les mercredis 9 et 16 et fête de Noël à St-Amarin  les 19 et 20 décembre.

  • Récemment nous étions une trentaine à nous retrouver à la ferme-auberge « Les Buissonnets » pour déguster une succulente choucroute, écouter nos musiciens ( Raymond et son harmonica, Jacques et sa flûte), rire et chanter dans une ambiance chaleureuse et champêtre. Les accros de la marche ont arpenté les sentiers du Weierlé vers le col du Hundsrück.