2011, année du spectacle présenté dans la forêt de Moosch:

Balsamine et la roche aux bébés

Le Printemps des Comédiens

   

Les Comédiens de Saint Théobald étaient réunis en assemblée générale dimanche matin13 février.

La présence de plus de 70 membres, l’élection de nouveaux responsables au sein du comité, la volonté de relancer des projets confortent le dynamisme de notre association.

 

 Balsamine et la roche aux Bébés

  Faire- part de naissance :

 

Les Comédiens de St-Théobald ont l’immense joie de vous annoncer la naissance de Balsamine. La petite a comblé de bonheur,Thérèse sa maman, car depuis toujours, cette brave femme de Moosch, désirait ardemment avoir un enfant.

Seul remède recommandé : une tisane de balsamines, ces fleurs mystérieuses qui envahissent dès le début du printemps la Roche aux bébés de Moosch où murmure une magnifique cascade. Mais pour cela, il fallait remettre l’enfant à Gertrude la sorcière...

 

   

Pourquoi intervenir à Moosch ?

Les 14 et 15 août 2010, nous étions sur le sentier viticole pour jouer dans « Secrets du Rangen ». Mais il nous manquait du monde pour assurer la logistique (quêtes, accompagnement des spectateurs…) L’association « Vivre à Moosch » est venue en renfort nous épauler, il est normal dans ce cas de renvoyer l’ascenseur.

  Balsamine ?

Une plante venue d’Asie. Particulièrement vigoureuse et prolifique, elle a colonisé les talus humides sur les hauteurs de Moosch. 

 

Balsamine réunit Comédiens de St-Théobald et membres de l’association « Vivre à Moosch » pour offrir à un public familial un spectacle de qualité. Balsamine mobilise la quasi-totalité des comédiens engagés les 14 et 15 août 2010 aux « Secrets du Rangen » à Thann .

  

Gertrude interprétée par Thérèse, notre sorcière bien-aimée!

Vendredi 15 avril en soirée :

  Séance de repérage à Moosch…Photos du premier tableau :« Les femmes au lavoir ». Nos comédiennes en tenues de lavandières s’alignent le long de la fontaine, c’est ici que démarre l’histoire de « Balsamine et la Roche au bébés »

L’instant est féerique.

  Les derniers feux du soleil couchant se mirent au fil de l’eau jusqu’à la cascade qui jouxte l’impressionnant rocher. Plus haut, les lueurs scintillent à travers les sous-bois et inondent encore la prairie constellée de fleurs où s’agite une volée multicolore (danse des papillons). Soudain apparaît un dignitaire à cheval…c’est le prince Albert de la mine d’argent, attiré par le doux chant de Balsamine, la jeune fille que Gertrude, sorcière possessive et cruelle, tient séquestrée sur un rocher

 

Ambiance bucolique et printanière…la préparation du nouveau spectacle qui porte le nom d’une fleur plantée sur un rocher s’opère dans une joyeuse effervescence.

 

Coup de projecteur

Phénoménal  … irrésistible, charmeur, souriant, blagueur, bout- en -train parfois râleur. Son moral reste inoxydable et sa passion pour la musique et le théâtre toujours inébranlable…

 

Seppi Garnier , 89 ans au compteur le 16 février dernier, présent à de nombreuses soirées : Théâtre français d’Oderen, théâtre alsacien à St Amarin, Soirée jazz à Moosch. Humoriste, il déclenche des cascades de rire à la soirée alsacienne du Cercle St- Thiébaut, bat la mesure chez les Omaïsabragler à un rythme effréné, endosse chez les comédiens des rôles à la pelle…Découvrez le Seppi aux multiples facettes sur la galerie photos de 1994 à 2011.

 

Dernières nouvelles automnales 

Un local fonctionnel pour nos   costumes

  

Après leur séjour prolongé dans les armoires et penderies privées et après avoir repris du service dans plusieurs manifestations :

  • · spectacle « Saint Antoine de Padoue » à l’église de Bourtzwiller,
  • · 

nos blouses, capes, tabliers, coiffes…ont trouvé refuge dans un local mis aimablement à disposition par l’établissement St-Joseph

Sortie annuelle  au dessus des nuages

 

Pour leur sortie annuelle, nous étions une quarantaine à nous retrouver à l’auberge du Molkenrain ,sous un beau ciel bleu , dans le paysage radieux des chaumes qui, ce dimanche 13 novembre trônait au dessus des nuages de brumes.

Les plus courageux sont partis de Steinbach guidés par Raymond, pour deux heures de randonnée.

 

D’autres les ont rejoints au col du Herrenfluh pour une marche d’environ 40 minutes. Apéritif sous le soleil de midi face au magnifique panorama. Après l’appel à la trompette de notre héraut Jacques, nous avons savouré le copieux repas marcaire servi à l’auberge.  

Une belle journée qui s’est déroulée dans l’ambiance festive et conviviale habituelle.